Les diplômes

Le cursus philosophique

Ce parcours de philosophie a pour objectif de sensibiliser à cette discipline les étudiants en théologie et de leur permettre, pour certains, un double cursus, par exemple les séminaristes en formation au sein du diocèse. D’autre part, cela s’adresse à des étudiants chrétiens d’université d’état qui pourront ainsi découvrir la pensée philosophique. Les étudiants inscrits dans ce cursus sont déclarés auprès de la faculté de philosophie de l’ICT.

Prérequis : Niveau baccalauréat d’État.

 

LES FONDAMENTAUX

Certificat d’Anthropologie et Éthique Fondamentale (CAEF)

 

PRÉSENTATION :

La question de notre nature humaine, l’accompagnement des personnes en souffrance, la recherche scientifique, sont au cœur de notre société. Une réflexion philosophique apporte des repères précieux pour l’anthropologie et l’éthique.

P00 – Anthropologie philosophique (6h)
P02 – Anthropologie de la portance (24h)
P03 – Une philosophie du corps (12h)
P04 – Éthique biomédicale (9h)
P05 – Le défi du transhumanisme (9h)
P06 – Philosophie de la vie et de la nature (9h)
M0 – Logique et théorie de l’argumentation (18h)
M1 – Méthodologie universitaire (6h)
DFCAEF – Devoir fin de cycle CAEF (15 000 signes).

La CVEC n’est pas nécessaire pour valider ces enseignements.

 

PREMIER CYCLE

Attestation d’études Philosophiques (AEP)

 

PRÉSENTATION :

Cette certification offre une porte d’entrée pour appréhender les grands enjeux de la philosophie qui sont des repères pour l’histoire de la pensée.

P11 – Le moment platonicien (24h; 4ECTS)
P12 – Aristote et la question de l’être (16h; 3ECTS)
P13 – Le cartésianisme (24h; 4ECTS)
P14 – La démarche phénoménologique (12h; 2ECTS)
P15 – Philosophie morale et politique (24h; 4ECTS)
P16 – Les confessions de Saint Augustin (20h; 3ECTS)
M4 – Introductions aux compétences numériques (6h; 1ECTS)
DFAEP – Devoir fin de cycle AEP (20 000 signes; 4ECTS) et soutenance orale.

La validation de ces enseignements ouvre la possibilité d’une équivalence par la faculté de philosophie de l’ICT sur étude personnelle du dossier de l’étudiant. Donc il est nécessaire de régler la CVEC.

Le cursus théologique

 

LES FONDAMENTAUX

Théobase

 

PRÉSENTATION :

Découvrir d’une manière globale toute la richesse de l’intelligence chrétienne à travers des enseignements fondamentaux dans les grands domaines de la foi. Ce parcours est une initiation afin d’articuler le croire et le comprendre.

Prérequis : Niveau baccalauréat d’État.

B01 – Des clés de lecture pour la Bible (24h)
T01 – La foi des chrétiens (24h)
T02 – Initiation à la Spiritualité (6h)
P00 – Anthropologie philosophique (6h)
T03 – Initiation à l’éthique (6h)
P01 – Introduction à la philosophie générale (24h)
M1 – Méthodologie universitaire (6h)
DFTB – Devoir de fin de cycle TB (8 à 10 000 signes).

 

PREMIER CYCLE

Certificat d’études de Théologie (CET)

 

PRÉSENTATION :

Ce certificat offre une réflexion sur l’unité des grandes connaissances théologiques. Ce niveau est un approfondissement de l’initiation théologique.

Prérequis : Validation THÉOBASE nécessaire (avec une moyenne supérieure ou égale à 12).

1er semestre Année A Année B Année C

T13 – Trinité (24h; 4ECTS)

T14 – Patristique (24h; 4ECTS)

T1H2 – Histoire 2 (24h; 4ECTS)

 

T11 – Théologie fondamentale 1 : La révélation (24h; 4ECTS) 

T16– Anthropologie chrétienne (24h; 4ECTS)

T1H3 – Histoire 3 (24h; 4ECTS)

T12 – Christologie (24h; 4ECTS) 

T1H1 – Histoire 1 (24h; 4ECTS)

T17 – Théologie spirituelle 1 (12h; 2ECTS)

12 ECTS 12 ECTS 10 ECTS
2ème semestre

B1N2 – Évangile et Lettres de Saint Jean (24h; 4ECTS) 

M1 – Méthodologie universitaire (6h; 1ECTS) 

OB1 – Cours optionnel Bible 1 (12h; 2ECTS)

B1A1 – Pentateuque (24h; 4ECTS) 

OA1 – Cours optionnel d’Actualité 1 (12h ; 2ECTS) 

M2 – Méthodologie théologique 1 (6h; 1ECTS)

B1N1 – Les évangiles synoptiques (24h; 4ECTS)

T15 – Morale fondamentale (24h; 4ECTS)

 

7 ECTS 7 ECTS 8 ECTS
  19 ECTs 19 ECTs 18 ECTs

DFCET – Devoir de fin de cycle CET (18 à 20 000 signes; 4ECTS).

 

Attestation de Formation Théologique (AFT)

 

PRÉSENTATION :

Même programme que le CET sans la reconnaissance canonique. Dans ce cas, la CVEC n’est pas à payer.

Prérequis : Validation THÉOBASE nécessaire (avec une moyenne supérieure ou égale à 12).

 

Certificat de Théologie Pastorale (CTP)

 

PRÉSENTATION :

L’intuition fondamentale qui sous-tend le Certificat de Théologie Pastorale est de rejoindre l’exigence de l’étude de la théologie et la force de la conviction pastorale. Cette formation universitaire a pour objectif d’initier une vision synthétique de la foi catholique selon une compréhension catéchétique. Cette dynamique intellectuelle a pour intérêt d’éveiller aux enjeux de la théologie au sein du contexte pastoral.

Le certificat se présente en deux volets : une première année sur le thème “ce que nous croyons” afin d’aborder l’acte de croire et la transmission de la foi. Une seconde année sur le thème “la vie dans le Christ” pour penser un discours à propos de la sequela Christi.

Chaque cours sera validé par un examen écrit ou oral. Un devoir de fin de cycle avec une visée pastorale, permettra de ne pas se limiter au contrôle de connaissances et sera accompagné d’une soutenance à l’oral.

Prérequis : Validation THÉOBASE nécessaire (avec une moyenne supérieure ou égale à 12).

 

CE QUE NOUS CROYONS (1ère année)

 

T11 – Quand Dieu se dit  (24h)
T12 – Je crois en Jésus-Christ Dieu et homme (24h)
T13 – Je crois en un seul Dieu (24h)
T29 – Célébrer ce que nous croyons (12h)
T04 – Dire Dieu (12h)
T32 – Théologie pastorale (12h)
AP – Atelier pastoral (3h)
B1N1 – Les évangiles synoptiques (24h)

 

LA VIE DANS LE CHRIST (2ème année)

 

T18 – À la suite du Christ, le chemin de la morale (24h)
T21 – L’Église, épouse du Christ (24h)
DC1 – Pastorale et droit canon (12h)
T17 – Le Christ au quotidien (12h)
B2N4 – Les perspectives pastorales dans les lettres pauliniennes (12h)
DFCTP – Devoir de fin de cycle (Retour d’expérience pastorale).

 

DEUXIÈME CYCLE

Diplôme Universitaire d’études Théologiques (DUET)

 

PRÉSENTATION :

Ce diplôme s’ouvre particulièrement sur une réflexion de la vie en Église. Comprendre la nature théologique de la vie du Peuple de Dieu et discerner la volonté de Dieu en Église à la lumière de la Parole et des sacrements.

Prérequis : Validation CET nécessaire (avec une moyenne supérieure ou égale à 12).

 

1er semestre Année A Année B Année C

T22 – Théologie pastorale et théologie du laïcat (24h; 4ECTS)

M4 – Introduction aux compétences numériques (6h; 1ECTS)

OM1 – Cours optionnel de morale 1 (6h; 1ECTS)

T29 – Histoire de la liturgie (12h; 2ECTS)

T21 – Ecclésiologie (24h ; 4ECTS) 

M3 – Méthodologie pratique (12h; 2ECTS) 

OA2 – Cours optionnel d’Actualité 2 (12h; 2ECTS) 

T28 – Liturgie (12h; 2ECTS)

DC1 – Droit canon 1 (12h; 2ECTS) 

T23 – Œcuménisme (24h; 4ECTS) 

T25 – Mariage (12h; 2ECTS) 

P21 – Aristote et la question de l’être (12h; 2ECTS)

8 ECTS 10 ECTS 10 ECTS
2ème semestre

B2N3 – Les actes des apôtres (12h; 2ECTS)

B2N4 – Les lettres de Paul (12h; 2ECTS)

T26 – Sacrement de l’ordre (12h; 2ECTS) 

OP1 – Cours optionnel de philosophie 1 (6h; 1ECTS)

B2A3 – Littérature Sagesse et psaumes (24h; 4ECTS) 

T24 – Baptême, Eucharistie, confirmation (24h; 4ECTS) 

OM2 – Cours optionnel de morale 2 (6h; 1ECTS)

M5 – Méthodologie biblique (12h; 2ECTS) 

T27 – Morale sociale, économique et politique (12h; 2ECTS) 

B2A2 – Les prophètes (24h; 4ECTS)

7 ECTS 9 ECTS 8 ECTS
  15 ECTS 19 ECTS 18 ECTS

 

DFDUET – Devoir de fin de cycle + oral (30 000 à 35 000 signes; 8ECTS).

Brevet de Formation Théologique (BFT)

PRÉSENTATION :

Même programme que le DUET sans la reconnaissance canonique. Dans ce cas, la CVEC n’est pas à payer.

Prérequis : Validation CET ou AFT nécessaire (avec une moyenne supérieure ou égale à 12).

 

TROISIÈME CYCLE

Baccalauréat Canonique de Théologie (BCT)

 

PRÉSENTATION :

Ce diplôme vient conclure le parcours de toute la théologie systématique. Il atteste de la formation méthodologique et de l’exigence universitaire au service de la réflexion théologique. L’étudiant acquiert une autonomie pour apporter des réponses crédibles aux grandes questions de la foi.

Prérequis : Validation DUET nécessaire (avec une moyenne supérieure ou égale à 12).

1er semestre Année A Année B Année C

B3N6 – L’Apocalypse (12h; 2ECTS) 

OT1 – Cours optionnel de Théologie 1 (12h; 2ECTS)

T36 – Théologie spirituelle 2 (12h; 2ECTS)

P31 – Philosophie (12h; 2ECTS) 

OP2 – Cours optionnel de Philosophie 2 (6h; 1ECTS) 

M6 – Méthodologie théologique 2 (12h; 2ECTS) 

TDS – Travaux Dirigés de Synthèse (48h; 5ECTS)

B3N5 – Les épitres catholiques (12h; 2ECTS) 

T31 – Théologie fondamentale 2 (24h; 4ECTS) 

OA3 – Cours optionnel d’Actualité 3 (12h; 2ECTS)

6 ECTS 10 ECTS 8 ECTS
2ème semestre

T33 – Théologie chrétienne des religions (24h; 4ECTS)

OT2 -Cours optionnel de Théologie 2 (12h; 2ECTS)

T30 – Morale de la vie (24h; 4ECTS)

DC2 – Droit canon 2 (12h; 2ECTS) 

T32 – Théologie pratique (12h; 2ECTS)

T34 – Théologie mariale (12h; 2ECTS) 

T35 – Pardon et onction (12h; 2ECTS) 

OB2 – Cours optionnel Bible 2 (12h; 2ECTS)

6 ECTS 8 ECTS 6 ECTS
  12 ECTS 18 ECTS 14 ECTS

 

DFBCT – Devoir de fin de cycle (75 000 signes; 8ECTS).

ESBCT – Soutenance orale (8ECTS).

La candidature de l’étudiant sera sous la responsabilité du doyen de la faculté de théologie. Le devoir final et la soutenance dépendront directement de l’ICT.

 

 

Brevet Supérieur en Théologie (BST)

PRÉSENTATION :

Même programme que le Baccalauréat canonique sans la reconnaissance canonique. Dans ce cas, la CVEC n’est pas à payer.

Prérequis : Validation DUET ou BFT nécessaire (avec une moyenne supérieure ou égale à 12).

Le programme de méthodologie

 

M0 – Logique et théorie de l’argumentation (18h; 3ECTS)

Ce module propose une initiation à la pensée philosophique par la découverte des grands enjeux et des éléments structurants du discours philosophique. Une part importante de cette initiation consiste à revenir au fondement structurel de la pensée philosophique en nous interrogeant sur la nature et la validité d’un argument. A l’issue de ce voyage, depuis les fondements de l’argumentation jusqu’à la dissertation libre, l’étudiant sera outillé pour débattre d’un problème philosophique concret.

M1 – Méthodologie universitaire (6h; 1ECTS)

Le module a pour objectif d’expliquer les fondements et l’intérêt de la méthodologie. Pour cela, l’enseignement définira ce qu’est la méthodologie et quels sont ses grands principes. Le développement de la méthode est une véritable science, au sein de laquelle, il sera important de montrer les spécificités de la méthodologie théologique.

M2 – Méthodologie théologique 1 (6h; 1ECTS)

L’étude universitaire en théologie a pour atout d’offrir la pédagogie d’un parcours de disciplines et de thèmes selon l’exigence universitaire. En ce sens, la théologie se définit comme une science. Pour cette raison, l’apprentissage des savoirs dépend d’une épistémologie particulière. Également cette science subjective se fonde, en catholicisme, sur la fidélité à la Parole de Dieu et l’assentiment au Magistère de l’Église.

M3 – Méthodologie pratique (12h; 2 ECTS)

La pratique de la théologie nécessite d’entrer dans l’exercice de la recherche. Pour cela, la méthodologie nous accompagne dans les différentes étapes afin de poser les bonnes distinctions et savoir établir un programme de sources bibliographiques. Concrètement, la maitrise de l’exercice de la dissertation est indispensable et vient s’ajouter au commentaire, la synthèse ou le résumé.

M4 – Introduction aux compétences numériques (6h; 1ECTS)

L’outil informatique est indispensable aux études universitaires. Savoir naviguer d’une manière pertinente sur internet, apprendre à recueillir les bonnes informations, respecter les droits d’auteurs etc… est nécessaire. Être à l’aise dans la communication par mail ou bien encore utiliser la plateforme Moodle s’impose. Les logiciels de traitement de texte offrent des capacités souvent méconnues pour fournir un travail de grande qualité et faire gagner du temps.

M5 – Méthodologie biblique (12h; 2ECTS)

Comme tout écrit, le texte biblique est offert à la lecture. La question est de savoir ce que le lecteur fait du texte : la subjectivité aidant, le fait-il parler ou le laisse-t-il parler pour lui-même ? Réclame-t-il au texte de la Bible un savoir d’information ? Ce qui n’est pas négligeable, mais n’est pas le tout de l’exégèse. Ou bien, en même temps, se laisse-t-il conduire par la manière dont le texte est écrit : pas seulement son lexique, mais ses manières de dire, de reprendre sans répéter, d’organiser une mise en scène… Tout cela contribue à l’acte de lecture. Bien des méthodes sont heureuses. Elles sont l’objet même de cet enseignement, accompagnées en permanence de mises en œuvre pratiques.

M6 – Méthodologie théologique 2 (12h; 2ECTS)

Certaines notions élémentaires de théologie sont par définition interdisciplinaires. Savoir les distinguer, les définir et en connaître les enjeux relève de l’apprentissage, mais aussi de l’épistémologie théologique et de la méthodologie. Appréhender les notions suivantes : Dogme et Évangile, l’analogie et le réel, la Vérité et la hiérarchie des vérités, la foi et la raison, la fides qua creditur et la fides quae creditur.